FOCUS SUR BARONNIER – Palettes du Lyonnais

Chaque mois, BOIS DE FRANCE met en avant une entreprise engagée dans la démarche. Ce mois, notre choix se porte sur BARONNIER – Palettes du Lyonnais !


Le 2 février 1960, Henri BARONNIER et son épouse créent la société éponyme à Chazelles-sur-Lyon (42). Ce n’est qu’au début des années 70 que le couple décide stratégiquement d’orienter l’activité vers la fabrication de palettes. En 1992, après une trentaine d’années de développement, l’entreprise familiale doit déménager vers un nouveau site adapté à son envergure : ce sera à Meys dans le Rhône, entre Lyon et Saint-Etienne.

Un peu plus de 30 ans plus tard, la société rhodanienne reprise par Irène et Gilles les enfants du couple fondateur, est parfaitement implantée dans son massif. Elle compte une vingtaine de salariés, et des investissements réguliers lui permettent de rester compétitive sur un marché concurrentiel. Ces derniers années, une cellule de séchage supplémentaire,  un robot sur l’une des lignes de clouage ainsi qu’un nouveau poste de tronçonnage semi-automatique ont permis de moderniser le process de fabrication.

L’un des atouts de BARONNIER – Palettes du Lyonnais est justement l’intégration de la scierie dans son process. Cela ne permet pas d’être totalement autonome en matière d’approvisionnements, encore 4000 à 5000 m3 de sciages sont approvisionnés chaque année contre 14000 m3 de grumes. Mais face à la volatilité des prix des sciages ces dernières années, ce choix stratégique d’Irène et Gilles s’est avéré être payant.

Parmi les 1ères entreprises engagées BOIS DE FRANCE !

Ces approvisionnements justement permettent à la société rhodanienne d’atteindre un taux de matière labellisée BOIS DE FRANCE de 100%. Comme l’indique le numéro de certificat (BF 0029), elle est le premier fabricant de palette à avoir décidé de s’engager BOIS DE FRANCE dès 2020 !

Au bout de la chaîne de fabrication sortent chaque année environ 500 000 palettes. La spécialité de BARONNIER – Palettes du Lyonnais : le sur-mesure. Evidemment, les fabrications ne sont lancées que pour de grandes séries, mais pour des secteurs bien précis tels que l’alimentaire, les eaux minérales, le pharma ou la sous-traitance automobile. La moitié de la production est destinée à la verrerie (transport de bouteilles) avec la palette VMF.

Le reste des volumes est destiné à l’export, notamment des palettes américaines (GMA) et enfin les palettes « perdues », plus légères et utilisables 2 ou 3 fois

Le flambeau familiale n’est pas prêt de s’éteindre puisque la 3ème génération s’est lancée dans l’aventure. La société BARONNIER – Palettes du Lyonnais a encore de belles années devant elle, BOIS DE FRANCE est fier de pouvoir l’accompagner dans la promotion de l’usage du bois français !

Découvrez BARONNIER – Palettes du Lyonnais en vidéo !

Pour en savoir plus : BARONNIER – Palettes du Lyonnais

Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le réseau des écoles nationales supérieures d’architecture a été sollicité à travers le projet Archi-Folies pour la réalisation de 20 pavillons éphémères qui seront installés au parc de la Villette à Paris, pendant toute la durée des Jeux.

L’École Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand réalise le pavillon de la Fédération Française de Cyclisme avec du bois français labellisé BOIS DE FRANCE !

En effet, le projet a bénéficié de dons de sciages provenant de deux scieries locales : la scierie Borie (Labellisée BOIS DE FRANCE BF0045) et la scierie Montmartin & Fils (Labellisée BTMC et adhérente FIBOIS).

Les modules des éléments préfabriqués en bois (plancher, toiture, mur) ont été assemblés par les étudiants aux Grands Ateliers, avant d’être transportés à Paris pour leur montage sur site.

Candidatez au Concours Bois Français & Design 2024, soutenu par BOIS DE FRANCE !

L’objectif du concours est de mettre en avant les bois français et le savoir-faire des entreprises régionales, par la valeur ajoutée que le design apporte aux entreprises de la filière bois : fonctionnalité, esthétique, réponse à des problématiques sociétales, ciblage de marché et valorisation d’essences locales.

BOIS DE FRANCE a donc très logiquement souhaité apporter son soutien à cette initiative organisée par les associations régionales FIBOIS Auvergne-Rhône-Alpes, FIBOIS Centre-Val de Loire, FIBOIS Grand-Est, FIBOIS Hauts-de-France et FIBOIS Ile-de-France.

Vous êtes designer, entreprise de première ou seconde transformation ou jeune diplômé(e) en design et vous concevez des produits en bois français ? Valorisez vos réalisations en participant à cette 3e édition du concours « Bois Français et Design » ! Remplissez le formulaire de dépôt de candidature jusqu’au 28 avril :

En candidatant, vous pourrez également être sélectionné pour que votre projet soit exposé à la Paris Design Week 2024, qui aura lieu du 5 au 14 septembre 2024, dans la cour de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris.

Cette année, BOIS DE FRANCE est sponsor privilège du Forum Bois Construction, qui aura lieu le 3 avril 2024 à Épinal et les 4-5 avril 2024 à Nancy !

Le mercredi 3 avril, l’association BOIS DE FRANCE modèrera une session inaugurale sur le campus Bois ENSTIB d’Épinal. Ce cycle de conférence abordera les sujets « Transformer le bois français » et « Construire en bois français ».

Les jeudi 4 et vendredi 5 avril, BOIS DE FRANCE tiendra un stand au Centre Prouvé à Nancy, au cœur du Village BOIS DE FRANCE où seront regroupés les stands de plus d’une dizaine d’entreprises et partenaires BOIS DE FRANCE !

Retrouvez BOIS DE FRANCE au stand B18, ainsi que nos adhérents sur les stands voisins !

Bénéficiez d’une réduction de 50% sur l’ensemble des prestations du Forum Bois Construction grâce au code promotionnel demi-tarif: X2H42

Si vous souhaitez une invitation pour la partie exposition, contactez l’un des membres de l’équipe BOIS DE FRANCE, nous disposons d’un nombre limité d’invitations.

Chaque mois, BOIS DE FRANCE met en avant une entreprise engagée dans la démarche. Ce mois, notre choix se porte sur JOSSO !

Ce mois encore, nous nous intéressons à une entreprise centenaire. Fondée en 1910 à Malansac (56), la société JOSSO a su évoluer au fil des décennies en diversifiant ses activités. Installée depuis 1995 au Val d’Oust (56), la société morbihannaise maîtrise l’ensemble de la chaîne de transformation, de l’achat de bois sur pied jusqu’à la fabrication de palettes, en passant par la 1ère transformation.

Parmi les 10 premières entreprises BOIS DE FRANCE !

De la forêt jusqu’à l’utilisateur final, l’entreprise bretonne maîtrise la traçabilité de la matière. C’est donc naturellement qu’elle fut l’une des premières entreprises à adhérer au label en 2020.

Sur pied ou en bord de route, les résineux achetés par JOSSO viennent de Bretagne, Normandie et Pays de la Loire. Les grumes sont acheminées vers la ligne de sciage qui a fait peau neuve en 2013, permettant ainsi de tripler les capacités de production en atteignant 75 000 m³ annuels. La majeure partie de la production prend ensuite la direction de la ligne de fabrication de palettes. Là encore des investissements récents ont permis d’installer une deuxième ligne de clouage automatisée. Cette ligne robotisée est adaptable : écornage, chanfreinage, marquage à chaud ou à l’encre, dés massifs ou agglomérés etc…

Quelques 6000 palettes peuvent sortir chaque jour des lignes de production. Depuis 2022 la société familiale est agrémentée EPAL pour la production de palettes Europe. La palette EUR EPAL, est conçue pour effectuer plusieurs rotations et contribuer à la réduction des déchets d’emballages industriels. Elle peut être réparée et intègre également la filière du recyclage en fin de vie.

Avec une grande adaptabilité et une multitude de produits, JOSSO SAS est capable de fournir des palettes à de nombreux secteurs d’activité tels que l’agroalimentaire, le bâtiment, l’industrie pharmaceutique ….

Quelques chiffres pour mesurer les capacités de la société bretonne :

  • 100 collaborateurs ;
  • 1 500 000 palettes fabriquées par an ;
  • 300 m³ de bois sciés par jour ;
  • 300 références de palettes.

Objectif zéro déchet !

Pour atteindre des objectifs zéro déchet, les co-produits sont également commercialisés. Chaque année, près de 50 000 tonnes de produits connexes sont ainsi valorisées. Les écorces sont utilisées par l’horticulture. Les plaquettes, sciures et copeaux, sont utilisés pour la fabrication : de pâte à papier, de panneaux agglomérés, de produits composites, de produits en bois moulé, ou pour l’agriculture (élevage). Enfin une part de ces co-produits est valorisée en biomasse.

En prenant la présidence de la société en 2021, Saïd BAKHTOUS et David MANCEAU ont fait perdurer cette politique basée sur la performance tout en conservant un fonctionnement raisonné en ce qui concerne l’origine de la matière et sa valorisation. Les objectifs fixés par ces deux anciens cadres salariés de JOSSO sont la décarbonation et l’autonomie énergétique grâce à un projet de cogénération.

BOIS DE FRANCE est heureux de pouvoir compter une société en constante évolution comme JOSSO parmi ses entreprises adhérentes.

Pour en savoir plus : JOSSO

Le 13 février, France Bois Forêt, le CODIFAB et le COPACEL ont présenté à la presse le « scénario carbone » de la filière à horizons 2030 et 2050, étude réalisée par le cabinet Carbone 4.

Cette étude, ayant associé l’ensemble des maillons de la filière, est la première d’une telle ampleur. Elle met en évidence le rôle central de la filière forêt-bois face au changement climatique, à la fois en matière d’adaptation et d’atténuation.

Maxime CHAUMET, directeur général de France Bois Forêt, a été interviewé pour l’émission « La France a tout pour réussir » de BFM BUSINESS. Cette interview s’est tenue au salon EUROBOIS sur le stand commun de la FEDERATION NATIONALE DU BOIS et de BOIS DE FRANCE.

Maxime CHAUMET dresse l’état de la forêt française et présente la stratégie de la filière bois française vis-à-vis des enjeux actuels, notamment l’importance de l’intégration des bois français.

Visite de la micro crèche de Claveisolles

Le 15 février dernier, l’équipe lyonnaise de BOIS DE FRANCE a assisté à la visite de la micro-crèche de Claveisolles, organisée par FIBOIS 69.

Cela a été l’occasion de voir un exemple de mise en œuvre d’un bois labellisé BOIS DE FRANCE, puisqu’une partie du bois utilisé provient de la scierie PROVVEDI INDUSTRIE (BF 0092).

PROVVEDI INDUSTRIE a fourni l’ensemble du douglas mis en œuvre sur ce projet, pour la réalisation de la charpente et du bardage extérieur. Ce bois a été récolté et transformé localement, au sein du massif du Beaujolais.

Ouverture de l’appel à candidatures 2024

Initié par le Président de la République, ce rendez-vous annuel met à l’honneur les entreprises, les artisans, les producteurs et les industriels qui s’engagent pleinement dans la fabrication française.

Lors des deux premières éditions, des produits BOIS DE FRANCE ont pu profiter de cette belle exposition au palais présidentiel.

Les produits labellisés BOIS DE FRANCE ont leur place dans cette Grande Exposition !

Candidatez en ligne jusqu’au 17 mars 2024 !

Chaque mois, BOIS DE FRANCE met en avant une entreprise engagée dans la démarche. Ce mois, notre choix se porte sur DESCHAUMES !


Ce mois encore, c’est une entreprise familiale que nous avons décidé de vous présenter. Son histoire débute en 1894, à proximité de la forêt de Tronçais. Louis DESCHAUMES, l’arrière-grand-père de l’actuel président, achète cette année là sa première coupe de bois. Vers 1920, la scierie est implantée à Souvigny (03) et fournit les ébénistes et menuisiers locaux. En 1991, le petit-fils de Louis crée CENTRE BOIS MASSIF à Saint-Pierre-les-Etieux (18) qu’il transmettra ensuite à son fils Samuel, actuellement à la tête de la société.

Engagé BOIS DE FRANCE dès le lancement du label !

Accompagné de sa femme pour diriger l’entreprise familiale, ils prennent la décision de la renommer DESCHAUMES en mars 2023. Dans la lignée des générations précédentes, la philosophie de l’entreprise est orientée vers le circuit court. C’est donc tout naturellement que DESCHAUMES fait partie des toutes premières entreprises à s’être engagée BOIS DE FRANCE en 2020.

Cet engagement est apparu comme une évidence, puisque l’ensemble des chênes usinés dans l’usine Berrichonnes est issu des forêts alentours.

Cette philosophie d’une production responsable ne se limite pas à l’origine de la matière. En effet, lorsqu’un client choisit un produit issue de l’usine, il est fait sur-mesure. Les lames de parquet, les plans de travail, lames de terrasse, etc … tout est fabriqué à la demande !

Une matière locale pour des produits innovants

Disposant d’un système de fixation révolutionnaire pour du parquet massif puisqu’il permet une pose flottante et est ainsi démontable et réutilisable, NAOFLOOR® est le premier dans cette typologie de produits à présenter un bilan carbone neutre.

Seul revêtement de sol et unique parquet massif biosourcé, NAOFLOOR® obtient une note écoscale du CSTB : AAAA (évaluation environnementale de la circularité).

Une batterie d’essais réalisée par le FCBA a permis de caractériser et valider le vieillissement du parquet. Son système d’assemblage mécanique Blockmoove, développé et breveté, permet une facilité de pose et de dépose à la portée de tous.

Dans la course à la décarbonation, NAOFLOOR® obtient des résultats qui en font un produit incontournable de la Construction de demain. Certifié 100% PEFC et 100% BOIS DE FRANCE, ce parquet disponible dans un large choix d’aspects et de finitions dispose de nombreux atouts.

Le label BOIS DE FRANCE vient de fêter ses 4 ans en ce début d’année, et est fier de pouvoir compter depuis le début parmi ses adhérents une société à l’histoire riche et tournée vers le futur comme DESCHAUMES.

Pour en savoir plus :  www.naofloor.com  / www.deschaumes.com