Focus sur l’entreprise RAHUEL BOIS 

Chaque mois, BOIS DE FRANCE souhaite mettre en avant une entreprise engagée dans la démarche. Ce mois-ci : RAHUEL BOIS.

La scierie familiale, située à Combourg (35) et fondée par Victor RAHUEL, fêtait ses 100 ans en 2021. Joakim et Thomas, les arrières petits-fils de Victor sont aujourd’hui à la tête de la société qui compte 30 collaborateurs.

L’unité de sciage, activité d’origine de RAHUELBOIS, travaille exclusivement le Châtaignier. Cela en fait le leader européen du bardage Châtaignier ! Les grumes sont approvisionnées dans un rayon de 450km maximum autour de Combourg. L’unité de finition fait parfois quelques infidélités au Châtaignier, en travaillant des essences comme le Douglas, le Cyprès ou le Cèdre. Ces essences sont toujours issues de scieries locales.

En cohérence avec cette démarche d’approvisionnement local, RAHUEL BOIS a rejoint BOIS DE FRANCE en mai 2022

RAHUEL BOIS propose une collection de produits variés. On trouve dans le catalogue, des produits d’extérieur (bardages, terrasses, aménagements), d’intérieur (habillages, plancher, agencements). Chaque produit peut être décliné en 4 gammes, proposant chacune une déclinaison de textures et de profils : Origine / DéjàGris / Révélée / Jour & Nuit

L’un de ses produits, de par son histoire, a retenu notre attention : le parquet 1930. A l’origine, dans les années 30, la scierie RAHUEL BOIS crée une ligne de production de parquets pour les maisons combourgeoises d’Ille-et-Vilaine. La nouvelle génération se réapproprie le procédé et le modernise pour proposer un plancher d’aspect rustique, avec un bois façonné à la main.

Des projets remarquables

RAHUEL BOIS participe régulièrement à des projets sélectionnés pour le Prix National de la Construction Bois. Le bâtiment ci-dessous, est un exemple des projets remarquables et ambitieux réalisés avec des produits issus de la scierie combourgeoise. Situé dans le 15ème arrondissement de Paris, il est la preuve qu’en plein cœur de ville, où la pierre est reine, le bois peut trouver toute sa place. Cette réalisation est bardée en Châtaignier, gamme Révélée teinte Nuage Breton.

Une entreprise familiale, centenaire et ancrée localement, dont la démarche vertueuse en matière d’approvisionnements répond totalement aux exigences du référentiel. L’équipe BOIS DE FRANCE est évidemment fière de la compter parmi ses entreprises engagées !

Pour en savoir plus sur la société : RAHUELBOIS

Chaque mois, BOIS DE FRANCE souhaite mettre en avant l’une des entreprises engagées dans la démarche. Ce mois-ci : LESBATS SCIERIE D’AQUITAINE

Avec une superficie de près d’un million d’hectares, la forêt des Landes est la plus grande forêt artificielle d’Europe. Les industries du bois et du papier sont devenues les acteurs de l’économie régionale durant la première partie du 20ème siècle. Malgré la présence de feuillus comme le chêne, elle est principalement constituée d’une essence : le Pin Maritime.

Entreprise familiale fondée en 1895. A l’origine, LESBATS est une scierie mobile de Pin Maritime. Aujourd’hui, la société a intégré de nombreux autres savoir-faire : sciage canter, séchage, rabotage, traitement et aboutage structurel. Implantée au cœur du massif des Landes, elle dispose de 3 sites de production et de stockage pour un effectif de 130 personnes.

La société LESBATS a rejoint BOIS DE FRANCE en août 2020, faisant d’elle la première du massif Landais à avoir été labellisée.

LESBATS en quelques chiffres : 250 000 m³/an de grumes, 20 000 m² de bâtiments de stockage, 40 000 m³/an de bois séchés, 120 000 m³/an de bois sciés et 15 000 m³ de produits en stock !

Des projets 100% bois français

LESBATS, en collaboration avec des industriels régionaux, participe à des projets remarquables. Notamment le Village Landais Alzheimer.

Le Village accueille 120 habitants touchés par la maladie d’Alzheimer. L’inspiration architecturale vient de la tradition landaise et fonctionne comme un véritable village, à l’intérieur duquel les habitants bénéficient d’une grande liberté de mouvement. D’un point de vue technique, les formes, les matériaux et les  équipements ont été choisis pour privilégier l’éclairement naturel, pour assurer la pérennité des espaces et garantir une exploitation simple, évolutive et économique. En particulier, le Village vise la très haute performance sur la gestion de l’énergie, sur le confort hygrothermique des usagers et le maintien des performances environnementales à long terme.

Ce projet est très représentatif de la diversité des produits finis réalisables avec le Pin Maritime et proposés par LESBATS.

L’équipe BOIS DE FRANCE remercie chaleureusement la société LESBATS de lui avoir fait confiance dès 2020, peu de temps après le lancement officiel du label. Nous défendons des valeurs communes, et comme pour l’ensemble de nos adhérents souhaitons être un outil à leur service.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la société : LESBATS Scierie d’Aquitaine

On fait le bilan !

L’édition 2022 du CARREFOUR INTERNATIONAL DU BOIS a fermé ses portes le 3 juin. Avec 607 exposants et 14000 visiteurs, soit 20% de plus que l’édition précédente, cette édition a été une véritable réussite. BOIS DE FRANCE tient particulièrement à remercier la FIBOIS Pays de la Loire, organisatrice de l’événement. L’équipe BOIS DE FRANCE remercie également tous ceux qui se sont déplacés et sont venus nous rendre visite sur le stand du « French Bois », ce fut un véritable plaisir de pouvoir échanger, partager avec chacun d’entre vous.

C’est avec fierté que nous avons constaté la mise en avant du logo BOIS DE FRANCE sur les stands des adhérents au label.

Nous avions ressenti, lors du dernier Forum Bois Construction de Nancy, une réelle adhésion aux valeurs que nous défendons. Force est de constater que ce sentiment est encore plus fort après ce CIB. Notre volonté de faire du label un véritable outil au service de la filière séduit de plus en plus de professionnels. Nous avons pu acter de nouvelles adhésions durant le salon, d’autres suivront.

BOIS DE FRANCE a participé à 3 conférences sur ce salon.

Deux d’entre elles ont été filmées par BATIJOURNAL. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à suivre les liens ci-dessous :

Merci à l’équipe BATIJOURNAL !

Enfin, l’équipe BOIS DE FRANCE remercie tout particulièrement FRANCE BOIS FORET pour le financement du stand « French Bois », ainsi que toute l’équipe de la FEDERATION NATIONALE DU BOIS pour le pilotage de ce magnifique stand.

Prochain salon pour BOIS DE FRANCE : BATIMAT du 3 au 6 octobre 2022 !

Le label BOIS DE FRANCE participera au prochain Carrefour International du Bois du 1er au 3 juin 2022 à Nantes.

Passez faire un tour sur notre stand !

Nous serons heureux de vous accueillir sur le stand GP-A18. Ce stand « filière » associera les membres FRANCE BOIS FORET dans un même objectif de promotion. Au programme ? Une expérience immersive dans l’univers des produits bois, de la convivialité, des échanges, de l’innovation et du bois de France !
Le label BOIS DE FRANCE y trouve bien entendu sa place comme outil de promotion des bois français, en plus d’apporter les garanties de traçabilité et de transformation françaises.

Vous êtes adhérents BOIS DE FRANCE et exposants lors du CIB ?

Nous vous proposerons au matin du premier jour du salon : badges, chevalets et plaquettes.
Profitons, collectivement, de cet événement pour mettre en avant BOIS DE FRANCE !

BOIS DE FRANCE participera aussi à 3 conférences sur le salon

Et il est BOIS DE FRANCE !

Ce site, labellisé BOIS DE FRANCE comme tous ceux du groupe EURO ENERGIES (filiale de POUJOULAT), a été inauguré le 12 mai dernier.

Ses capacités de production sont hors normes : 150 000 stères de bois, 20 000 m³ de bois d’allumage et 10 000 tonnes de bûches densifiées par an ! En ce qui concerne les emplois, le site BF70 comptera à terme 45 salariés.

Un groupe plein d’ambitions

Le groupe POUJOULAT veut multiplier par trois en trois ans son chiffre d’affaire. Il était de 104.7 millions d’euros en 2021. Frédéric COIRIER, son PDG, souhaite accélérer le rythme d’ouverture de ses sites de production de bois combustible : « D’un tous les cinq ans, on va passer à un tous les deux ans, pour mailler le territoire français ».

Sans précision sur sa localisation précise, le prochain BOIS FACTORY sera installé dans l’Ouest. Futur site BOIS DE FRANCE ? On l’espère évidemment.

BOIS DE FRANCE est heureux d’accueillir deux nouveaux collaborateurs. Céline et Anthony sont les nouveaux chargés de développement du label.

Le label se développe rapidement, les demandes d’adhésions sont de plus en plus nombreuses. Céline et Anthony sont là pour répondre à ces potentiels futurs adhérents, afin de les accompagner dans leurs démarches vers la labellisation. Ils sont également disponibles pour répondre à toutes les questions des entreprises déjà adhérentes.

Alors n’hésitez pas à les contacter !

Céline BARBIER – 07 48 12 94 89 – celine.barbier@bois-de-france.org

Anthony MARCADIER – 07 48 12 94 90 – anthony.marcadier@bois-de-france.org

Après seulement deux ans de développement, le label BOIS DE FRANCE remettait, ce mardi 15 mars, le premier certificat BOIS DE FRANCE pour un bâtiment.
Cela représente une étape importante dans le développement du label. Cette première labellisation d’un bâtiment est la concrétisation des nombreux intérêts du label BOIS DE FRANCE. Il a permis à LIDL France de garantir l’origine des matières bois utilisées et a permis l’utilisation de près de 500 m3 de bois issus de nos forêts françaises, transformés et mis en œuvre par des entreprises françaises et par des emplois locaux.

En décembre 2021, Lidl et ses partenaires CBI et Arbonis, filiales de VINCI Construction France, posaient la première planche de ce projet test de bâtiment commercial bas carbone. Inédit dans le secteur de la grande distribution, ce chantier a été salué par la présence de Monsieur le Maire d’Épinal, Patrick Nardin, et illustre par un exemple concret l’engagement fort de Lidl en tant qu’acteur de l’immobilier commercial durable, contribuant localement à la revitalisation d’un territoire plébiscité.

LE MOT DE LIDL

« En tant qu’enseigne de proximité engagée, Lidl installe au coeur de la ville d’Épinal un supermarché, 1 394 mÇ de surface commerciale, innovant et plus responsable. L’ouverture de notre premier prototype de supermarché en structure 100% bois est une nouvelle preuve de la volonté de l’enseigne d’expérimenter des solutions en faveur de l’écoconstruction et de contribuer à décarboner son activité. Les enjeux liés à la transition écologique ont été pris en compte avec la sobriété comme maître mot, sur tout le cycle de vie du bâtiment. » Alexandre BAUDART, Responsable du service construction supermarchés – Lidl France.

UN SUPERMARCHÉ DE COEUR DE VILLE EN LIEU ET PLACE D’UNE FRICHE INDUSTRIELLE

Ce projet s’articule autour de la déconstruction d’une ancienne imprimerie et s’inscrit dans une séquence “Eviter Réduire Compenser” en privilégiant de s’implanter sur un site à requalifier et déjà artificialisé. Des aménagements paysagers viennent améliorer l’état existant, et quelques 6 000 tonnes de matériaux issus de la démolition ont également été réutilisés directement in situ pour construite la plateforme et les voiries du supermarché : un enjeu important en termes de réemploi, d’économie circulaire et de préservation des ressources. Le projet fait également la part belle aux énergies renouvelables – la toiture est équipée de 900 mÇ de panneaux photovoltaïques – et à la mobilité douce avec ses points de charge pour véhicules et vélos électriques. Surnommée “La Wood Valley”, la région est un berceau de la filière bois grâce à la compétitivité de son capital bois remarquable, la représentation de tous les métiers dédiés de la filière et autant de laboratoires, centres de recherches et de développement. La décision de choisir Épinal pour implanter ce supermarché pilote était alors apparue comme une évidence.

LE MOT DE CBI

« CBI construit et aménage des bâtiments commerciaux sur le territoire français depuis plus de vingt ans. La réussite du projet d’Épinal a été dans la recherche constante de réduire au maximum l’impact carbone généré par la construction tout en gardant un haut standard de construction dans des délais très courts. En utilisant du béton bas carbone pour les infrastructures, en construisant toute la superstructure en bois français, en mettant en oeuvre des matériaux plus performants ou en les supprimant quand cela était possible. Au-delà de la réglementation actuelle, cette réalisation permet d’imaginer la construction de demain. L’aboutissement de cet ouvrage novateur réside dans la capacité de chacun de s’investir dans un objectif commun. » Jérôme MARCHAL, Directeur d’Agence – CBI

RESSOURCE ANCESTRALE, LE BOIS DEVIENT AUJOURD’HUI UN MATÉRIAU D’AVENIR

Ce bâtiment 100% en bois dont 50% vosgien est donc construit avec des matériaux biosourcés, c’est-à-dire avec des matériaux issus de ressources naturelles renouvelables ce qui contribue à limiter son impact environnemental.

LE MOT D’ARBONIS

« Arbonis s’est engagée dans un système qualitatif de production de lamellé-collé, référencé sous la marque ACERBOIS-Glulam. Ce projet et l’évolution de la réglementation de la RE 2020, ont incité Arbonis à labelliser une partie de sa production BOIS DE FRANCE, et à construire un réseau de partenaires fournisseurs bois sur le territoire. Aujourd’hui, ce partenariat avec CBI confirme l’implication des filiales de VINCI Construction France à ajouter le bois comme matériau de construction. Le bois, matériau biosourcé mis en oeuvre par Arbonis est naturellement un élément permettant d’optimiser la construction décarbonée. Il est le seul matériau garantissant le stockage carbone dans la construction et est conforme aux objectifs (être neutre en carbone d’ici 2050) fixés par l’Etat. » Gilles FOREST, Directeur Commercial – Arbonis

D’UN PROJET PROTOTYPE À UN SUPERMARCHÉ LABELLISÉ

Ce supermarché de coeur de ville, c’est 465 m3 de bois labellisé BOIS DE FRANCE. La structure du bâtiment, murs et charpente, est réalisée avec 460 m3 de sapin et épicéa, issus de deux massifs forestiers de proximité : le Jura et surtout les Vosges. 5 m3 de bardage en douglas français viennent compléter l’ensemble. L’utilisation de ce volume de bois correspond à 360 tonnes de CO2 captés par les arbres lors de leur croissance, grâce à la photosynthèse, et 100 tonnes de carbone biogénique* stockées durablement dans ce bâtiment.

LE MOT DE BOIS DE FRANCE

« Ce premier bâtiment labellisé est l’aboutissement et la concrétisation de l’ambition du label BOIS DE FRANCE : permettre aux utilisateurs de bois, tel que Lidl en tant que Maître d’Ouvrage, une consommation solidaire et responsable du matériau bois. En mettant en oeuvre des produits BOIS DE FRANCE pour la construction de ce nouveau supermarché, Lidl a non seulement utilisé un matériau renouvelable et stockant du carbone, mais aussi un matériau issu de nos forêts françaises et transformé par nos entreprises et nos emplois locaux. Lidl s’engage ainsi pleinement dans la gestion durable de nos forêts françaises et dans le développement de la filière bois française. Le label BOIS DE FRANCE continuera d’accompagner LIDL pour ses futures constructions en bois. » Jérôme MARTINEZ, Responsable du label BOIS DE FRANCE

Plus largement, ce supermarché éco-responsable a été conçu, construit et sera exploité dans l’optique d’être certifié par le label BBCA (Bâtiment Bas Carbone). Des audits seront menés après l’ouverture du bâtiment pour confirmer l’obtention de la certification. 

UNE OUVERTURE QUI S’INSCRIT DANS L’ACTUALITÉ DU FORUM INTERNATIONAL BOIS CONSTRUCTION

Du 6 au 8 avril 2022, Lidl sera présent aux côtés d’ARBONIS au Forum International Bois Construction à Épinal et Nancy. Premier événement éco-conçu, ce rendez-vous incontournable qui rassemble tous les acteurs de l’amont forestier jusqu’à la construction bois, biosourcée et géosourcée est la plateforme annuelle d’échanges nationaux et internationaux basée sur l’étude des réalisations les plus actuelles et emblématiques de la construction bois et biosourcée en France et dans le monde.

Le label BOIS DE FRANCE participera au prochain Forum Bois Construction du 6 au 8 avril 2022 à Nancy/Epinal.
Il y sera de nouveau très visible, avec un stand, un bâtiment labellisé présenté, plusieurs entreprises labellisées exposantes, des tote-bags BOIS DE FRANCE distribués à l’entrée à chaque congressiste.

Retrouvez toute l’information BOIS DE FRANCE sur notre stand

Durant toute la durée du Congrès à Nancy, le label BOIS DE FRANCE vous accueillera sur son stand (B14-B16), au centre du hall d’exposition.
Entouré par plusieurs entreprises et partenaires engagés dans le label (Piveteaubois, Arbonis, Bouygues, etc.), vous pourrez découvrir toutes les solutions pour construire en BOIS DE FRANCE.

Découvrez le 1er bâtiment labellisé BOIS DE FRANCE !

Inauguré le 15 mars, le nouveau supermarché LIDL à Epinal a été conçu et construit avec une structure et une charpente 100% bois. Avec un approvisionnement en majorité dans les massifs jurassiens et vosgiens, ce bâtiment a obtenu le label BOIS DE FRANCE haut la main.
Avec ce projet, LIDL démontre que la construction en bois français n’est pas cantonnée aux marchés publics. Tout le monde aujourd’hui peut construire en bois français et le garantir avec le label BOIS DE FRANCE.
Ce supermarché sera présenté deux fois durant le Forum. Une première fois le mercredi 6 avril durant la session inaugurale 3 « Epinal, ville exemplaire du bois » et une seconde fois le vendredi 8 dans l’atelier A5 « Le biosourcé vecteur d’identité visuelle et sociétale ».

Assistez à un programme de conférences exceptionnel

Comme chaque année, le Forum Bois Construction propose un programme de conférence extrêmement riche et varié. Avec plus de 200 conférences réparties dans 20 ateliers thématiques, toutes les facettes de la construction bois seront exposées.

Retrouvez l’ensemble du programme ici : Programme Forum Bois Construction.

Et toutes les informations sur le Forum sur leur site internet : https://www.forum-boisconstruction.com/

Le manifeste de la filière forêt-bois : 23 propositions pour développer la filière en France, contribuer à la décarbonation de l’économie et renforcer la souveraineté du pays

Construction, ameublement, agencement, emballage, logistique, papier, énergie… le bois tient une place majeure dans l’économie française. Matériau renouvelable, il a un rôle essentiel à jouer dans la décarbonation des activités et l’atteinte de la neutralité carbone en France. Pour relever ce défi, les professionnels de la filière Forêt-Bois s’engagent collectivement depuis plusieurs années pour que l’ensemble de la chaine de valeur contribue pleinement à la transition écologique. Aujourd’hui, à moins de 80 jours de l’élection présidentielle, ils ont décidé d’interpeller l’ensemble des candidats en partageant leur manifeste. Ils ont ainsi répertorié 23 mesures à prendre pour accompagner le développement de la filière en France pour qu’elle participe activement à la décarbonation de l’économie et à la souveraineté du pays.

En effet, pour espérer atteindre l’objectif de neutralité carbone que la France s’est fixée pour 2050 au même titre que les autres membres de l’Union européenne, il est urgent d’accélérer le rythme de la transition écologique et de la décarbonation de l’économie. C’est pourquoi le Manifeste appelle les candidats à s’engager au côté de la filière nationale autour de 4 grands objectifs structurants :

1 – Développer tous les usages du bois et les capacités industrielles françaises pour répondre à la hausse de la demande. 

2 – Adapter les forêts sur le long terme pour conserver la biodiversité et préserver la multifonctionnalité des peuplements forestiers. 

3 – Renforcer l’attractivité des métiers de la filière et développer les compétences pour pourvoir les emplois d’aujourd’hui et de demain. 

4 – Rapprocher les citoyens de la forêt et de la filière Forêt-Bois.

Ces propositions, rassemblées dans le Manifeste téléchargeable en bas de page, fournissent une réponse adaptée au défi de la transition écologique, tout en permettant d’accéder à davantage d’indépendance économique et de créer valeur et emplois au cœur des territoires.

23 propositions pour les candidats à l’élection présidentielle 2022 : le manifeste de la filière forêt-bois en résumé

Par ce manifeste, destiné aux candidats à l’élection présidentielle et aux élections nationales, les acteurs de la filière Forêt-Bois souhaitent à la fois rappeler l’importance du bois, matériau stratégique pour la France, et sensibiliser les futurs responsables politiques aux principaux enjeux auxquels elle se trouve confrontée. 

Partant du double constat que la décarbonation de l’économie française ne se fera pas sans le développement des usages du bois et que la forêt française, menacée par le réchauffement climatique, ne pourra continuer à produire du bois à long terme qu’au moyen d’un important effort d’adaptation, la filière livre ses propositions pour que la France demeure maître de son destin et relève le défi de la neutralité carbone en s’appuyant sur des filières économiques locales et performantes. 

Aussi, dans le cadre de la campagne électorale, la filière propose aux candidats de se saisir des quatre enjeux qu’elle développe au fil du Manifeste élaboré collectivement, qui illustre à nouveau la mobilisation d’une filière unie et consciente de sa responsabilité. 

En premier lieu, la filière revient sur le nécessaire accompagnement du développement des capacités industrielles françaises pour répondre à la hausse de la demande en bois, matériau et énergie. Le défi est de taille pour une filière dont les entreprises prévoient de réaliser près d’1 milliard d’euros d’investissement par an pendant 10 ans et qui est concurrencée par des acteurs étrangers plus compétitifs et fortement soutenus.

Ensuite, la filière appelle tous les acteurs publics à se saisir de l’enjeu immense de l’adaptation des forêts françaises au changement climatique, notamment en faisant de ce défi une cause nationale, en mettant à disposition les moyens financiers massifs nécessaires au développement de la résilience et au renouvellement des peuplements. Il s’agit de pérenniser l’ensemble des fonctions de la forêt, économiques, sociales et environnementales. 

Par ailleurs, fière des emplois et carrières qu’elle propose, mais reconnaissant des difficultés de recrutement persistantes, la filière sollicite un soutien public accru pour renforcer les compétences dont elle a besoin et développer l’attractivité de ses métiers. 

Enfin, désireuse d’associer l’ensemble des citoyens français à son action, elle propose aux candidats de soutenir une démarche inclusive visant à informer et à rapprocher les citoyens de la filière, autour d’enjeux communs.

OBJECTIF : Développer tous les usages du bois et les capacités industrielles françaises pour répondre à la hausse de la demande.

Les propositions :

  • Soutenir la compétitivité des entreprises françaises en poursuivant la baisse des charges et la simplification. 
  • Accompagner le changement d’échelle des industries de la filière et améliorer la souveraineté de la France en produits bois transformés compétitifs et innovants en sécurisant les approvisionnements tout au long de la chaîne. 
  • Adapter les dispositifs de soutien à la taille des entreprises de la filière 
  • Consolider les avancées de la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020) 
  • Privilégier les matériaux renouvelables et biosourcés dans la commande publique en ce qui concerne l’agencement, la rénovation et la construction, et soutenir par la commande publique le développement de l’offre en bois français 
  • Développer l’usage de toutes les essences forestières, gage de préservation de la diversité de nos forêts. 
  • Ouvrir le « Plan Hydrogène » à l’hydrogène vert à base de biomasse forestière 
  • Poursuivre le développement du bois-énergie

OBJECTIF : Adapter les forêts au changement climatique sur le long terme pour continuer d’abriter le vivant et préserver la multifonctionnalité des peuplements forestiers. 

Les propositions :

  • Faire de l’adaptation des forêts une cause nationale en dotant le Fonds Stratégique Forêt-Bois de l’ambition et de la visibilité nécessaires au renforcement de la résilience et au renouvellement forestier. 
  • Assurer le financement du renouvellement forestier par tous les moyens (Union européenne, crédits des quotas carbone européens, financements privés, Régions, État). 
  • Renforcer les moyens octroyés à l’observation et la modélisation des forêts en support de la gestion adaptative au changement climatique. 
  • Développer la prévention et la gestion des risques en forêt.
  • Rétablir un équilibre sylvo-cynégétique dans les zones en déséquilibre marqué et le préserver dans les zones où il est suffisant. 
  • Sécuriser et simplifier les conditions de la gestion forestière durable.

OBJECTIF : Renforcer l’attractivité des métiers de la filière et développer les compétences pour pourvoir les emplois d’aujourd’hui et de demain.

Les propositions :

  • Soutenir l’amélioration des conditions de travail dans la filière via la mécanisation et la numérisation afin de renforcer l’attractivité des métiers. 
  • Déployer une grande campagne nationale de formation à la construction mixte et bas-carbone, outil d’accompagnement de la RE 2020 pour le volet développement des compétences. 
  • Faire de l’apprentissage la voie prioritaire de préparation aux diplômes professionnels. 
  • Redonner de l’autonomie aux partenaires sociaux dans la gestion des politiques de formation professionnelle 
  • Renouveler une campagne de communication nationale pour aider les entreprises de la filière à recruter. 

OBJECTIF : Rapprocher les citoyens de la forêt et de la filière forêt-bois

Les propositions :

  • Œuvrer à la signature d’une convention entre le ministère de l’Éducation nationale et les professionnels de la filière pour développer la connaissance de la sylviculture (+ matériau bois / cycle carbone) dès le plus jeune âge. Renforcer le dispositif « dans 1000 communes, la forêt fait école » engagée par la Fédération des Communes Forestières. 
  • Constituer une plateforme d’échange structurée avec les ONG représentatives permettant d’approfondir les sujets de débat à fort enjeu dans le cadre d’un dialogue rationnel et apaisé et éviter les controverses stériles. 
  • Mettre à disposition des outils d’information pédagogiques sur le fonctionnement des forêts et d’observation des évolutions de la forêt dans le contexte de changement climatique (suivi des dépérissements) 
  • Poursuivre la structuration engagée avec la Fédération des Communes Forestières d’un réseau d’élus locaux formés et informés pour expliquer la gestion forestière sur leur territoire (enjeu de médiation) s’appuyant sur un réseau de référents professionnels de la filière.

Ce manifeste est publié collectivement par les deux interprofessions représentatives de la filière forêt-bois : France Bois Forêt et France Bois Industries Entreprises. En partenariat avec FIBOIS France, regroupant les interprofessions régionales.

L’association BOIS DE FRANCE recherche un(e) chargé(e) de développement du label BOIS DE FRANCE.

Le label BOIS DE FRANCE vise à valoriser l’ensemble des produits bois issus de la ressource forestière française et transformés en France. Il encourage des circuits courts de consommation d’un matériau issus de forêts entretenues et gérées durablement. Il valorise ainsi une ressource naturelle et renouvelable, un territoire, des emplois locaux et une valeur ajoutée française.

Le label est géré par l’association BOIS DE FRANCE. Il est ouvert à toute entreprise française souhaitant valoriser ses engagements et sa production en bois français. Afin de répondre aux attentes croissantes de traçabilité des consommateurs, le label doit augmenter fortement les volumes de produits labellisés disponibles pour le secteur du bâtiment puis pour les produits destinés au grand public.

Le poste doit ainsi permettre d’atteindre les objectifs ci-dessus par l’accompagnement des entreprises dans le cadre de leur labellisation, la représentation locale du label BOIS DE FRANCE et la participation aux projets de développement de l’association.